Les enjeux

Un cadre européen

Linon_enjeux01Les politiques de l’eau et des milieux aquatiques s’inscrivent dans le cadre de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) qui exige des états membres d’atteindre et de maintenir le bon état des eaux. Cette directive européenne est ainsi traduite à l’échelle nationale au travers des SDAGE (Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux) puis plus localement des SAGE (Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux).

Ces outils de planification et de concertation émettent des objectifs de gestion qualitative et quantitative de toutes les eaux, quelles soient superficielles, souterraines ou côtières.

Ainsi, les objectifs globaux sont de garantir le bon état écologique des cours d’eau et la non dégradation des eaux en application des préconisations du SAGE Rance Frémur Baie de Beaussais et de la DCE.

 

 

Les spécificités du bassin versant du Linon

Le bassin versant du Linon se caractérise par un territoire principalement rural avec des aménagements structurants tels que le canal d’Ille et Rance et la 4×4 voies RN 137 Rennes Saint Malo.

Le territoire du bassin du Linon n’est pas un territoire fortement producteur d’eau pour la potabilisation. Les ressources pour l’Alimentation en Eau Potable (AEP) sont uniquement des ressources souterraines. Il n’y a pas de production d’eau potable au fil du Linon. La protection de la ressource en eau pour la potabilisation n’est donc pas un enjeu majeur à l’échelle du territoire. Toutefois, au niveau des aires de captages, la protection de la ressource en eau reste un enjeu majeur.

Linon_enjeux03Il en est de même vis à vis de la problématique “inondation”. Le territoire du bassin versant du Linon ne présente pas un réel enjeu de “lutte contre les inondations“. Ce sont les phénomènes de pluies intenses de types “orages” qui restent les plus pénalisants sur notre territoire, d’autant que certains secteurs présentent une certaine récurrence. D’ailleurs, ces récurrences sont souvent liées à l’accumulation d’aménagements impactant (urbanisation, imperméabilisation, remblais de zones humides…)

Plus spécifiquement, les principaux enjeux, en lien avec les usages et les activités du territoire, sont :

  • La restauration et préservation du bon fonctionnement des cours d’eau et des zones humides.
  • La reconquête de la qualité des eaux et son maintien pour le bon état général des eaux.

Linon_enjeux05En termes de priorité d’actions, il convient tout d’abord de préserver et restaurer les éléments structurants de l’espace rural jouant un rôle tampon, anti-érosif et/ou auto-épuratoire que sont le maillage bocager, les zones humides et des rivières diversifiées. En parallèle, la réduction des polluants (pesticides, nitrates, phosphore…) doit être poursuivie par les différents acteurs et usagers (collectivités, profession agricole, particuliers…).