Pesticides et fossés, toujours des infractions !

10 ans déjà que des arrêtés préfectoraux sur les 4 départements bretons interdisent tous traitements de pesticides à moins de 1 mètre de tous points d’eau que ce soit :

  • un cours d’eau, inscrits ou non sur carte IGN au 1/25 000, Attention, la distance est de 5 mètres pour tous cours d’eau figurant sur les cartes  (trait plein ou pointillé) IGN au 1/25 000
  • des plans d’eau, mares, fontaines, puits
  • des fossés circulants ou non, sec ou en eaux stagnantes
  • des caniveaux; avaloirs, bouches d’égouts et tous collecteurs d’eaux pluviales
  • et que ce soit sur domaine publique ou privé. L’eau est un bien commun, nous sommes tous concernés : particuliers, collectivités, agriculteurs et entrepreneurs

Néanmoins, chaque année, à l’arrivée du printemps; le même scénario se répète et des traitements phytosanitaires à proximité de points d’eau sont toujours observés. Certes, il y a moins de fossés traités en plein, c’est à dire sur toute la longueur du fossé, mais peut-être par inattention ou par non prise en compte de la largeur de dispersion de la buse du pulvérisateur, des avaloirs et des bouts de fossés restent traités.

Ces négligences, volontaires ou non, demeurent des infractions à l’arrêté préfectoral du 1er février 2008 et les peines encourues peuvent aller jusqu’à 75 000 € et 2 ans d’emprisonnement, comme indiqué sur le panneau ci-après :

arrêté_fossés3

Des solutions alternatives existent, et 4 jardineries du territoire se sont engagées à proposer des solutions alternatives aux produits chimiques dans le cadre de la charte “jardiner au naturel, ça coule de source”. Il ne faut pas hésiter à leur demander conseil ! Cliquer ici pour accéder à la carte régionale des jardineries signataires de la Charte “jardiner au naturel, ça coule de source”

Souvent, il suffit de revoir l’aménagement d’une allée, de végétaliser les bas des murets, de mettre des paillages ou des plantes couvre-sols pour ne plus avoir recours à des produits chimiques. De nombreuses astuces sont diffusées notamment par  la Maison de la Consommation et de l’Environnement (MCE) à Rennes et des livrets, fiches et expositions sont disponibles sur leur site internet. Cliquer ici pour accéder au site internet de la MCE

Les produits phytosanitaires, même s’ils sont encore en vente libre jusqu’à 2022 pour les particuliers, ne sont pas des produits anodins. Des précautions sont nécessaires quant à leur utilisation pour préserver notre environnement mais aussi la santé de tous !

Se passer de pesticides, cela favorise aussi la biodiversité. Les auxiliaires de jardin (coccinelle, hérisson abeilles …) sont plus nombreux et diversifiés; la lutte contre les ravageurs (pucerons, limaces …) est donc plus efficace naturellement.

Et s’il suffisait, dans nos jardins et dans nos communes, d’accepter tout simplement la végétation spontanée et de faire avec ! C’est gagnant pour l’environnement, la santé et la biodiversité !

Le service du Syndicat du Linon reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous pouvez télécharger la fiche d’information sur l’interdiction d’utilisation de pesticides à proximité de l’eau pour diffuser l’information auprès de votre entourage en cas de constat d’infraction.

Fiche_info__fossés__2016